Devenir ingénieur


Imprimer

► C’est quoi ?
La CTI (commission des titres d’ingénieur) donne une définition du métier d’ingénieur : « le métier de base de l’ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services. Cette aptitude résulte d’un ensemble de connaissances techniques d’une part, économiques, sociales et humaines d’autre part, reposant sur une solide culture scientifique ».

Un ingénieur est :

  • un acteur du monde moderne qui IMAGINE, CONCOIT, DÉVELOPPE, PRODUIT
  • un cadre supérioeur qui résoud des problèmes de nature tachnologiques en utilisant des compétences SCIENTIFIQUES, TECHNIQUES, SOCIALES, HUMAINES.

Ses responsabilités, et donc sa rémunération (salaire brut mensuel, données CNISF), tendent à s’accroître au cours de sa carrière, et ses attributions proprement techniques à diminuer : l’expérience permet d’accéder à des postes de direction ou de conseil.

 

 

► Pour quoi faire ?

CNISF 2012, cliquer sur l’image pour plus de détails sur les secteurs d’activité

  • La moitié des ingénieurs de France sont employés par l’industrie
  • 46% ont une activité de conception au sens large (étude, recherche, développement)
  • Environ 70% ont des fonctions techniques
  • Plus d’informations : http://www.cnisf.org/

► Quel métier pour nos anciens étudiants ?

 

 

 

► Le marché du travail des ingénieurs

La moitié des diplomés ingénieur trouvent un emploi avant la sortie de l’école

Plus de 7 diplômés sur 10 trouvent un emploi en moins de 6 mois

Plus de 9 sur 10 trouvent leur premier emploi en moins d’un an

 

 

 

 

 

Un taux de chomage de 3,5 % fin 2011, un point de moins qu’en 2010

 

► Le salaire des ingénieurs

 

Un salaire médian en forte progression au cours de la carrière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

► Classe prépa et grandes écoles ?

L’appellation « ingénieur » désigne une formation à Bac +5. Cela correspond au niveau M du dispositif européen LMD (Licence Master doctorat).

Voie royale, la classe préparatoire fait partie de la formation d’un ingénieur. Cette voie se déroule en deux temps :

  • la classe préparatoire qui dure deux années et qui prépare aux concours d’entrée en école d’ingénieur,
  • puis l’école en elle même qui poursuit la formation au métier d’ingénieur et qui dure trois ans.

Les CPGE scientifiques associent en effet sciences fondamentales, technologie, expérimentation, et offrent un encadrement incomparable, pour former des ingénieurs capables d’imaginer, d’innover, et de concevoir les solutions de demain.

 

► Les filères scientifiques

Tout bachelier S (SVT ou SI) peut postuler pour une des trois voies scientifiques des classes prépa :

  • MPSI (Maths Physique Sciences de l’Ingénieur)
  • PCSI (Physique Chimie Sciences de l’Ingénieur)
  • PTSI (Physique Technologie Sciences de l’Ingénieur)

Au cours de la 1ère année (fin du premier trimestre ou du troisième trimestre selon les filières), un choix doit être fait afin de s’orienter vers quatre voies :

  • MP (Math Physique)
  • PC (Physique Chimie)
  • PSI (Physique Sciences Ingénieur)
  • PT (Physique Technologie)

Puisque les Grandes Écoles recrutent sur l’ensemble des voies, le choix d’une filière est à faire en fonction de vos goûts, mais aussi en fonction d’une stratégie : là où vous aurez le plus de chances de réussir.

Toutes les classes préparatoires scientifiques s’appuient sur quatre piliers de connaissances et savoir faire qui sont les mathématiques, les sciences physiques, les sciences industrielles pour l’ingénieur et les sciences humaines (lettres, Langues).

La prépa PTSI-PT (« spécificité de la PTSI ») est particulièrement équilibrée et offre un profil large et complet. Par ailleurs, ce sera celle qui sera la plus concrète, sans pour autant négliger les aspects théoriques particulièrement développés en mathématiques et qui sont mis à profit en sciences physiques et en sciences industrielles pour l’ingénieur. Le tableau suivant permet également de constater que le ratio places en écoles/candidats est très favorable en PT !