Jules Haag au théâtre...

Le texte théâtral et sa représentation

Le théâtre et plus particulièrement « le texte théâtral et [sa] représentation » figurent parmi les objets d’étude obligatoires de la classe de première.

Les objectifs de cette approche du genre théâtral visent, au-delà de l’analyse du texte en lui-même, à étudier les relations entre une pièce et sa mise en scène. Il s’agit d’apprécier les caractéristiques d’une œuvre dramatique à travers la représentation qu’un metteur en scène et un scénographe peuvent en proposer.

Il s’agit aussi de comprendre que la réception d’un texte de théâtre varie selon les mises en scène.


La visite d’un théâtre

Orchestre, plateau, rampe, cintres, loges, grill sont autant de termes qui renvoient à l’univers du théâtre côté coulisses.

La visite du Centre Dramatique National de Besançon donne l’occasion de découvrir la réalité d’un édifice dédié aux spectacles.

La visite permet aussi de se familiariser avec les différents corps de métier qui participent à l’élaboration d’une mise en scène tels que le scénographe, les comédiens, les éclairagistes, les machinistes ou bien encore le costumier…

Suivez les guides :
 

Le mardi 4 octobre 2011, la classe de 1SVT1 visite le Centre Dramatique National de Besançon.

En voici le compte-rendu en images...

Dans la salle, la jauge est de 350 places environ.

Sur scène, nous découvrons les cintres, barres métalliques qui supportent décors, rideaux, projecteurs…

 

Petite pause au foyer, lieu de repos et de concentration des comédiens.

La télévision permet aux comédiens de suivre le déroulement de la pièce sur le plateau et de préparer leur entrée sur scène.

Au dernier étage : l’atelier de confection des costumes.

 

En savoir plus sur le CDN : cliquer ici


Pour cette année scolaire le lycée s'est tourné davantage vers la Scène Nationale de Besançon.

Le Grand C et Le Cid sont ainsi les deux représentations auxquelles les classes auront assisté au Théâtre de la rue Mégevand.

LE GRAND C


COMPAGNIE XY


Des voltigeurs, équilibristes, acrobates de très haut vol prêts à défier littéralement les lois de la pesanteur. À l’horizontale, à la verticale, les corps s’entremêlent, se superposent, s’élèvent, forment des pyramides, des figures géométriques, des colonnes, composent et recomposent. La somme d’individus devient un grand tout jusqu’à ne composer peut-être et finalement qu’un seul grand corps où chaque élément, chaque partie est essentielle et vitale.
 

   

LE CID


SANDRINE ANGLADE -

COMPAGNIE SANDRINE ANGLADE
ARTISTE ASSOCIÉ

De cette fresque morale et guerrière dans laquelle Rodrigue se voit contraint de venger l’honneur de son père en tuant le père de sa promise, la metteur en scène a choisi de conserver les enjeux intimes, en insistant sur tout ce que ce texte contient de subtilités, de désirs tus, d’espoirs brisés mais aussi d’explosions. Placer les comédiens au plus près du public pour qu’éclatent dans leurs moindres détails les multiples émotions par lesquelles ils devront passer.
 

Pour en savoir plus sur la Scéne Nationale de Beançon : cliquer ici